• quelques mots

    Pas de philosophie, de sarcasme, de plaisanterie......j'ai le don du visuel mais pas des mots!

    Aujourd'hui est encore une de ces journées d'attente de certitude. J'attends le rdv de lundi pour ne pas me faire des idées sur la suite du protocole. J'ai appris à relativiser les bonnes nouvelles car souvent la chute est encore plus difficile à accepter.

    Dans tous ces moments difficiles qu'a pu m'apporter cette maladie, j'ai bien sûr essayé de tirer certains enseignements de la vie. On ne dit pas assez souvent que l'on aime, que l'on a besoin des autres, de leur présence physique et morale. Cela parait bête mais le quotidien tue les moments de pause, de réflexion, d'amour... Maintenant c'est intense, je ne loupe pas une occasion pour me dire "stop, réalise que c'est un moment extra, simple et beau"

    Je suis devenue "cool" non pas quand même mais dans ma tête s'est en cheminement. Les rendez-vous, les attentes de diagnostique, les douches froides vous font relativiser beaucoup de choses. Par rapport à la maladie, j'essaie d'être bête, insouciante, de ne pas trop réfléchir pour éviter de me prendre la tête...bien sûr je mentirais de dire qu'au fond de moi je suis démolie par la finalité que pourrait entrainer ce cancer mais je n'ose pas faire de pronostique anticipé de peur d'influencer le destin. C'est pire qu'une croyance !

    Je réalise que le retour d'amitié, d'amour est exceptionnel. Cela fait naitre une gêne car j'ai le poids de ce sens unique d'amour.Pour l'instant, je prends et le concentre à ma lutte physique et spychologique et j'espère le rendre un jour à tout ceux qui me soutiennent, m'aiment et m'encouragent....

    La réalité de la maladie est bien plus grande que les larmes que vous pouvez faire couler ou ce que vous pouvez imaginer. Ce n'est pas un rêve, je ne me suis pas réveillée... Enfin, oui, mais la maladie était toujours là pour me rappeler que la vie est précieuse surtout lorsqu'on a deux, trois amours à vos côtés. C'est une épreuve psychologique et physique !

    Je ne veux pas être une bête de foire, un sujet de conversation...Je ne veux plus être : "la femme de yannick, tu sais celle qui a un cancer...." ou "la fille de madame...qui a des soucis de santé", entendre "la pauvre...", "on ne dirait pas qu'elle est malade...".... Bien sûr, ça éloigne la compassion mais c'est une sensation qui est de plus en plus présente et qui me diminue, m'avilie. Je ne veux pas de pitié !

    Je veux une vie simple, calme et prendre le temps de faire et réaliser ce que j'ai envie de faire...c'est un peu des phrases bateau mais la vie c'est ça...je suis dans une période peace and love. Le stress tue !

    Je remercie encore et encore tout ceux qui sont à mes côtés.VV

    P.S Dany et Jean paul : une correspondance qui va droit au coeur...


  • Commentaires

    1
    pinpin
    Samedi 17 Juin 2006 à 00:53
    j'ai le coeur grenadine (au rhum)
    virginie, Comment te dire.... te dire simplement que l'amour, l'amitie, NON, l'amour tout court c'est comme ca, ca ne se calcul pas, y'a pas de gene a  avoir, faut prendre c'qui vient, c'est du bon du vrai, du brut, du gros calin..... Le plus plus beau dans tout ca, c'est de partager,, d'echanger, de s'apporter. que ce soit tout ou rien du tout, le tout est que se soit fait par amour ... Merci pour ce soir. Merci pour cette soiree d'eternite (comme quoi, il n'y a pas qu'au reveil que l'on a ce sentiment la) Tendrement à vous mes brigoudoux et gros boujoux J'vous aime (bien oui c'est comme ca) PINPIN
    2
    pinpin(j'lai écrit a
    Samedi 17 Juin 2006 à 01:12
    but why the blog ???
    To be blog or not to blog, that is the question....... en fait, le blog c'est bien pour ceux qui revent d'etre une petite souris, voir et entendre sans etre vu ni entendu. par contre c'est pas facile de prendre l'apero et encore mois de diner avec la souris (difficile de trouver des verres et des assietes à sa taille...) après reflechissement intense, je dis not to blog et go to bed !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :