• POURQUOI LES SECRETS DE CUISINE,

    Pourquoi garder une recette secrète?

    Encore un truc que les gens ont du mal à partager!!! Si c'est bon, pourquoi ne pas en faire profiter tout le monde?

    Quel est l'intéret à être le ou la seul(e) à savoir? Encore pire si ce seul ou cette seule part en emportant son secret!!!! Quel besoin ou quelle satisfaction tire-t-on à garder un secret de fabrication culinaire?

    Je ne comprends pas. A moins que ce ne soit la suspicion que quelqu'un d'autre se glorifie de la réalisation? En cuisine en plus garder un tour de main ne sert à rien! Personne ne va s'enrichir en vendant la recette!!! ou au pire alors espérons qu'il sache en être reconnaissant!!!

    J'ai un bel exemple d'ailleurs: LA COTE DE BOEUF

    Un jour mon ami T me dit: "la cote de boeuf, c'est quatre fois cinq minutes". Mise en application cette recette (malgré la pression de flinguer une cote) a fait merveilleS. Il tenait l'info de sur boucher. Je l'ai répétée à qui voulait bien l'entendre. Résultat j'ai fait des heureux! Des heureux qui ont fait des heureux.....

    Si l'ami T, l'avait garder, son conseil de boucher, sa cote serait restée la meilleure, certes, mais l'ami J n'aurait jamais pu faire être heureux de faire des heureux!!!

    Donc pour le FAR Clin d'oeil (cadeau perso):

    1/2 litre de lait

    125 g de farine

    125 g de sucre

    4 oeufs

    Un sachet de sucre vanillé et un sachet de levure.

    Du rhum (genre Negrita)

    On sépare les blancs des jaunes. On bat les blancs en neige. De l'autre coté mélange du lait, des jaunes, du sucres et.... . Incorporation des blancs dans "l'appareil" (clin aux cuistos-lecteurs EB et OC?) (l'appareil c'est comme une pate mais liquide si je me rappelle bien). Le mieux c'est de laisser reposer pendant une heure. Enfournez à 180° jusqu'à ce que ce soit cuit. De là où j'écris je ne me souviens plus du temps qu'il faut....

    Merde j'ai oublié le rhum!!! Il faut mettre environ (je laisse la dose à l'appréciation de chacun) 3 cuillérées à soupe de rhum quand tout est mélangé avant de laisser reposer.

    Je ne sais pas si il y a un tour de main particulier que je fais sans le savoir, je sais par contre que le four de 1966 de chez mon père dorait les fars parfaitement. Je sais aussi qu'à chaque fois que j'en ai fait, soit les mangeurs étaient tous très polis (j'en doute la politesse se perd de nos jours), soit le far était bon car je n'ai eu que des "HHHUUUUUMMMMMMMMM c'est bon".

    Décidément je n'ai plus de secret pour vous!


  • Commentaires

    1
    Michel Oliver
    Mardi 16 Mars 2010 à 17:16
    c'est bon quand même…
    Par contre pas très présentable après quatre fois cinq minutes de chaque côté… Les 2 premières fois sont les plus dures car le far pas cuit ça se tiens pas bien… mais bon… Du coup j'ai arrosée la côte de boeuf au Rhum… Explosif ! Le printemps arrive ! gaffe à vos côtes les vaques : le Weber est en embuscade !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :