• exception

    Depuis des années, sans réécouter le disque, j'ai cette chanson en mémoire.

    Pourtant j'aime pas aller mettre dans MON blog des textes des autres!!!

    Il n'y a pas plus collant à ce que je ressents depuis des années que cette chanson.

    Tout est là: (RAA:rien à ajouter)

     

    Artiste: Michel Jonasz
    Chanson: Une Prière

    Devant le mur de Jérusalem
    Montait le chant des prières
    Sur un papier trouvé par terre
    J’écrivais la mienne
    Et glissais entre les pierres

    Une prière qui commence par
    Faites que rien ne nous sépare
    Faîtes que jamais rien n's’arrête

    Ni les jours
    Ni les nuits de tendresse fine
    Où les mots sont des caresses que l’on échange
    Une prière comme un rempart
    Aux facéties du hasard
    Pour que jamais jamais rien ne change
    Et que rien ne nous sépare de l’amour

    Si dieu accorde à tous ceux qui s’aiment
    Une écoute particulière
    Il sait que les prières des autres
    Sont dans la mienne
    Il m’a vu debout devant le mur de Jérusalem
    Déposer entre les pierres

    Une prière qui commence par
    Faites que rien ne nous sépare
    Faites que jamais rien n’s’arrête
    Ni les jours
    Ni les nuits de tendresse fine
    Où les mots sont des caresses que l’on échange
    Une prière comme un rempart
    Pour que la mort soit en r’tard
    Longtemps longtemps
    Qu’elle oublie l’heure du départ
    Et que jamais jamais rien ne nous sépare
    De l’amour

     


  • Commentaires

    1
    Moi
    Dimanche 31 Mai 2009 à 11:51
    malgré tout vus serez toujours 4
    Elle est magnifique cette chanson ! C'est vrai qu'elle vous colle à la peau. Mais tout le beau que tu as vécu avec Virginie ne s'envolera pas, même si les souvenirs s'estompent l'amour reste toujours vivant et tu te souviendras très longtemps de tous vos bons souvenirs. Tu balayeras d'ailleurs bien plus vite les mauvais souvenirs. Prends soin de vous 4, car vous êtes malgré tous 4. Bizzzzzzzzzzz
    2
    Moi
    Dimanche 31 Mai 2009 à 11:56
    juste à coté
    C'est encore moi ! Il y a un texte qui est parfois lu à l'Eglise aux inhumations enfin quand on dit aurevoir à quelqu'un c'est dans la pièce d'à coté. Il explique que l'être aimé est juste là dans la pièce d'à coté on ne peux le voir ni l'entendre ni lui e toucher et pourtant il est juste derrière le mur. Tout proche il sait tout ce qu'il se passe,il entend tout c'est comme si il était là... Mais nous on ne peux avoir de contact. Mais on sent sa présence tellement fort que c'est comme si on était dans la salle et que l'être aimé était partie se reposer dans la chambre juste au dessus ou juste à coté....
    3
    steph
    Lundi 1er Juin 2009 à 23:32
    coucou
    Je viens de lire les mots que tu as écrit ces deux derniers jours, d'ailleurs vous ne m'avez pas quittés tous les 4 ce week end j'ai pensé à chacun d'entre vous, même si je ne connais pas la famille ça n'empèche. je veux te redire ce soir que tu es un sacré mec et que je pense fort à toi courage tiens bon. Bisous tendres aux princesses.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :