• Ca va pas le faire

    panique à bord.

    J'étais à la recherche du sommeil et me voilà revenu taper sur l'ordi avec l'espoir qu'à la fin du texte j'aurai mis je ne sais quoi mais suffisament pour dissoudre le sentiment de panique dont je  suis saisi.

    Ca y est j'ai peur

    Tout y est, les mains qui tremblent, la boule dans le ventre, à deux doigts de vomir.

    D'un seul coup je ne vois pas comment je vais m'en sortir. Il y a tout qui se bouscule. Il faut que je fasse une liste? Il y en plsuieurs parmi vous qui m'ont donné la possibilité d'appeler n'importe quand...désolé...j'appelle pas... Aujourd'hui on a recroisé le psy. Mais ce n'était qu'un croisement. Et puis c'est maintenant que les questions que j'ai à lui poser me viennent.

    Saloperie de sommeil. J'étais à deux de dormir.

     Une seule question m'en a tiré: Les filles sont-elles conscientes que leur mère ne reviendra pas à la maison?

     Après est arrivé:Faut-il que je leur pose cette question? Comment je peux faire pour que nos visite à Virginie leur laisse une trace positive? Hier Virginie a dit à sa mère qu'elle ne voulait plus les voir. Elle veut j'en suis sur les préserver. Mais elles les filles que veulent-elles? Comment ça s'organise un au revoir? ou un adieu? Je passe mon temps à échaffauder des plans. Comment faire pour qu'elles ne restent pas à une question sans réponse toute leur vie? Ca dure combien de temps une agonie? Tous les plans que je dessine à qui j'en fais part? Personne en direct c'est sure car juste l'idée d'en parler me ruine!! La force de les écrire me manque! je vais me retrouver comme un con à me dire "dommage t'aurai du faire ça". Merci pour tous vos messages car dans chacun d'eux en plus du réconfort je trouve aussi des pistes. A qui je les dit mes idées tordues? Quand??

    Beaucoup m'ont aussi proposé de garder les filles, mais la ficelle serait trop grosses pour elles. Le truc impossible à avaler! demain arrive ma mère, j'y pense à l'instant mais finalement c'est elle qui à le meilleur profil pour le poste!!

    Je vous ai tous probablement déjà fait rire, et maintenant je vous fais peut-être pleurer. J'ai autre chose à penser mais ça aussi ça me préoccupe. Comme si tout s'équilibrait dans la nature, les forces, les couleurs, mais aussi les sentiments, le bonheur et le malheur, le bon et le mauvais. Chez nous il devait y avoir trop de crédit coté bonheur alors là on se fait taxer un bon coup.

     En posant les questions finement, on les résoud plus facilement?! C'est pas faux. Je viens de répondre à quelques bouts de quelques unes, reste plus qu'à trouver le courage d'y aller.

     


  • Commentaires

    1
    Fée Flo
    Dimanche 24 Mai 2009 à 09:42
    lire
    Je lis et relis ce message sans y approter de réponses ...
    2
    montourteau
    Dimanche 24 Mai 2009 à 09:58
    amitié
    idem pas de réponses on vous embrasse
    3
    dg
    Dimanche 24 Mai 2009 à 10:53
    lier
    Il n'y a pas 1 façon de préparer les filles. je pense que tant que toi et virgine vous estimez possible la venue des filles ,il faut continuer. Il faut aussi en // bien leur expliquer la situation, même si elle fait mal, de toute façon elle le sente au travers de leur papa. Mais je crois en la vérité. BIz
    4
    Moi
    Dimanche 24 Mai 2009 à 11:04
    tu ne sais pas quand le rideau va tomber
    Nous sentions que tu réagirais comme ça, mais c'est normal.... Tu peux pas te préparer au pire quand tu es dedans car tu attends du meilleur. Si tu ne veux pas faire un petit tour du coté de chez nous (car je pense que mon homme pourrait t'aider). Pense vraiment à la sophrologie, au psychologue. Il faut demander conseil à ces gens. Par contre n'essaie pas d'orchestrer une fin de spectacle laisse les choses venir, ça peux être long. Tu ne sauras jamais quand le rideau se baissera donc de toute façon tu auras toujours un contre temps ! Fais comme tu le sens, comme Virginie le souhaite. Tes filles comprendront, à conditions qu'ouvertement tu leur expose les faits. Le pire serait de ne pas jouer cartes sur table avec elles. Nous ne sommes que sur un blog et encore une fois je n'ai pas de leçon à donner, alors passe si tu veux... Bises
    5
    dg2
    Dimanche 24 Mai 2009 à 11:07
    lire
    je reprends, j epense qu'il faut clairement identifier, préparer, auprès des filles etla dernière visite , c'est monpoint d evue re grosses biz
    6
    le courtois
    Dimanche 24 Mai 2009 à 11:37
    votre courage et votre amour vont vous aider
    Je révise mes cours et pense à vous à chaque instant, la théorie c'est bien beau mais la réalité est beaucoup moins simple... Je pense que les filles comprennent bien ce qui arrive, elles devinent les choses mais il est probablement nécessaire de les faire s'exprimer sur ce qu'elles ressentent,sur leurs angoisses et leurs peines. Virginie veut les préserver, il faut probablement respecter son choix...en fait j en sais rien, à la clinique il y a probablement des infirmières qui peuvent te conseiller, te guider.. Je vous souhaite tout plein de courage, on ne peut connaître l avenir même si cela nous aiderait parfois. Je vous embrasse fort tous les 4.
    7
    Moi
    Dimanche 24 Mai 2009 à 20:43
    comme tu peux ça sera bien...
    Ne t'inquiètes pas à penser que tu auras des regrets plus tard sur ta façon de procéder. Car depuis toujours tu réagis avec coeur et générosité et c'est ça l'important. Tes j'en suis sûre saurons que tu as fait de ton mieux avec tes manques et tes points forts. Même si elles risquent d'en vouloir à la terre entière et surtout à leurs proches ça va passer........ Et puis je pense que ça fait déja un moment qu'elles en veulent à la terre entière et qu'elles sont conscients de ce qu'il se passe. Ne te reproche rien, fais comme tu peux ça sera bien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :